Que faire en cas de tentative de vol de mon véhicule ?

On ne s’attend pas à ce que sa voiture fasse l’objet d’une tentative de vol. Cette situation est toujours imprévisible. Or, si le malheur se produit malgré la vigilance, des démarches sont prévues. Elles sont d’une grande importance pour prétendre par la suite à un remboursement. En même temps, la voiture doit être assurée pour la seule bonne raison que la souscription à une assurance est une condition pour se faire indemniser. Néanmoins, une tentative de vol de véhicule vous pousse à faire des démarches pour alléger vos problèmes.

Déposer une plainte auprès de l’autorité compétente

Il est bien logique d’alerter dans les heures qui suivent le vol, les autorités de la police ou de la gendarmerie pour leur faire savoir qu’un drame vient d’avoir lieu. Le dépôt d’une plainte fournit les indices sur les conditions du vol. Il permet de remonter le cours de la situation pour démasquer les auteurs du vol. Les informations contenues dans la requête sont précieuses pour la police scientifique afin d’établir une fiche sur la voiture volée. Cela va accélérer les opérations d’investigations pour la retrouver de manière expéditive. La mise en fourrière du véhicule est vite vérifiée s’il n’a pas été garé correctement dans une aire de stationnement. En tout cas, pour prouver que vous avez déposé une plainte suite à une tentative de vol de véhicule, soyez sûr qu’un récépissé est délivré.

Informer la maison d’assurance

Le propriétaire d’une voiture victime de vol a beaucoup de tâches à faire. Devant le fait accompli, il n’a qu’à se ressaisir en avisant son assurance au moins dans un délai de 2 jours après la tentative de vol de véhicule. L’objectif est d’anticiper tous les mauvais gestes que le voleur pourrait effectuer au cours de sa cavale. La responsabilité peut être mise en cause à la suite de tels actes malintentionnés. En général, une déclaration en bonne et due forme est une condition vous permettant de jouir d’une indemnisation de la part de l’assureur. Le dossier de demande doit parvenir immédiatement au bureau de l’assureur avec le récépissé pour une validation. Toutefois, pour que toutes les conditions soient réunies, les pièces doivent être au complet.

Formuler une opposition avant la revente du véhicule

La perte d’un bien matériel comme une voiture est un dommage ayant besoin d’une indemnisation. Cela n’empêche pas d’alerter d’autres interlocuteurs comme la préfecture. Ce signal d’alerte est une opposition formulée à l’encontre d’une éventuelle revente. Elle fait mention sur le certificat de situation administrative de la voiture. Ce dossier est susceptible de vérification si jamais elle est destinée à la vente. D’ailleurs, si l’alerte est également donnée aux proches ou à vos alentours, ils peuvent vous donner des renseignements précieux à condition qu’ils en possèdent. Vous avez pleinement le droit de prouver l’existence du vol à tout le monde pour faciliter les recherches.

J’ai beaucoup de malus : vais-je payer mon assurance auto plus cher ?
Assurance auto : à quoi servent les bonus et malus ?