J’ai beaucoup de malus : vais-je payer mon assurance auto plus cher ?

Assurer sa voiture est obligatoire. En assurance auto, le malus concerne le nombre des points obtenus suite au mauvais comportement routier des automobilistes. Lors des sinistres, le malus augmente au fur et à mesure que la responsabilité des chauffeurs est engagée, mais est-ce qu’un nombre important de malus impacte sur le prix d’une assurance auto ?

Qu’est qu’une assurance auto avec malus ?

L’assurance auto avec malus ou assurance malussé est une couverture dédiée aux souscripteurs qui ont connu plusieurs sinistres et ont du mal à trouver une nouvelle compagnie d’assurance. Calculée à partir du coefficient réduction majoration, il s’agit d’une sorte de pénalisation pour les automobilistes qui provoquent un accident responsable. Elle consiste à leur attribuer un malus à chaque sinistre responsable, ce qui impliquera l’augmentation de leur prime d’assurance chaque année en fonction du nombre d’accidents responsables déclarés et de leur degré de responsabilité. Aujourd’hui plusieurs compagnies d’assurance proposent un devis assurance auto malus. Il s’applique à la prime d’assurance qui a été déterminée lors de la signature du contrat.

Pourquoi souscrire à une assurance auto malus ?

Les compagnies d’assurances ont ajouté cette option spécifique pour les conducteurs qui ont enchaîné accident sur accident ou à ceux qui viennent d’obtenir leur permis et sont encore inexpérimentés. Ainsi, elle est recommandée pour les conducteurs qui présentent un risque plus élevé d’accidents responsables et dont leur précédente assurance a été résiliée par la compagnie.

Dans la plupart des cas, ce sont les courtiers d’assurances qui interviennent auprès des grandes compagnies pour négocier les tarifs pour les assurés malussés. Pensez à demander un devis assurance auto avec malus pour faire le meilleur choix.

Les conséquences d’une assurance malussé

À chaque fois qu’un conducteur provoque un sinistre responsable, son coefficient de malus augmente de 25 %, mais si la responsabilité est partagée ce coefficient est réduit à 12,5. Par contre, ce malus peut diminuer de 5 % tous les ans en cas d’absence d’accidents responsables pendant une période de 2 ans. Ainsi pour un accident responsable, la prime d’assurance sera multipliée par 1,25 soit une augmentation de 25 %.

D’autre part si un conducteur atteint le malus maximum de 6 accidents responsables en 6 ans, la loi stipule que la prime d’assurance doit augmenter de 350 %. Néanmoins, avec l’assurance malussé, il y a ce qu’on appelle la descente rapide qui permet au souscripteur de revenir au coefficient de malus de départ. Cela s’applique si aucun sinistre responsable ne se produit au cours de 2 ans, cette règle est valable pour n’importe quel type de malus.

Assurance auto : à quoi servent les bonus et malus ?
Que dois-je savoir sur le constat amiable d’accident automobile ?